Dans l’immobilier neuf, l’impératif d’innovation en chauffage est dicté par des réglementations strictes, notamment la Réglementation Environnementale 2020 (RE 2020) qui succède à la RT 2012. Celle-ci vise à minimiser la consommation énergétique et l’empreinte carbone des bâtiments neufs, encourageant ainsi l’adoption de solutions de chauffage avancées et respectueuses de l’environnement. Focus sur les solutions dernière génération.

Les panneaux photovoltaïques

Le chauffage solaire représente une technologie clé dans la transition énergétique promue par la RE 2020. Grâce à l’installation de panneaux solaires thermiques, l’énergie solaire est absorbée et convertie en chaleur, utilisée ensuite pour le chauffage de l’eau ou de l’espace. Cette technologie offre un potentiel significatif de réduction de l’empreinte carbone, étant donné qu’elle exploite une source d’énergie propre et inépuisable.

 Les progrès dans les matériaux et les technologies de stockage thermique ont amélioré l’efficacité du chauffage solaire, le rendant une option viable même dans les régions moins ensoleillées. En outre, il offre une solution de chauffage à faible coût opérationnel, ce qui le rend économiquement attractif à long terme.

Les chaudières à condensation

Les chaudières à condensation représentent une avancée notable dans l’efficacité du chauffage domestique. Elles fonctionnent en récupérant la chaleur latente dans les vapeurs d’échappement, ce qui augmente considérablement leur efficacité énergétique par rapport aux chaudières traditionnelles. Cela les rend compatibles avec les objectifs de la RE 2020 qui prône une consommation énergétique réduite et une moindre émission de gaz à effet de serre.

Quant à la micro-cogénération, elle va plus loin en produisant simultanément de la chaleur et de l’électricité à partir d’une seule source d’énergie. Cette production combinée permet de maximiser l’utilisation de l’énergie consommée et de réduire les pertes. Ces systèmes sont particulièrement adaptés pour les projets immobiliers neufs dans lesquels les critères environnementaux et de rendement énergétique sont des priorités.

Le chauffage au bois 

Le chauffage au bois, une des méthodes de chauffage les plus anciennes, a été revigoré grâce à la technologie moderne. Les poêles à bois et les chaudières à granulés de bois d’aujourd’hui présentent une efficacité thermique supérieure et des émissions réduites. Ces systèmes exploitent le bois, une biomasse durable, qui lorsqu’elle est brûlée, libère une quantité de CO2 comparable à celle absorbée par l’arbre durant sa croissance, ce qui contribue à un cycle du carbone neutre. De plus, les innovations comme la combustion contrôlée et la technologie de filtration avancée minimisent les particules fines, rendant le chauffage au bois plus propre et en alignement avec les objectifs environnementaux.

La Pompe à Chaleur (PAC)  

La pompe à chaleur (PAC) est une technologie de chauffage qui s’aligne avec la RE 2020, notamment grâce à son efficacité et sa capacité à puiser l’énergie de sources renouvelables. Les PAC air/eau, par exemple, extraient les calories de l’air extérieur et les transfèrent au système de chauffage intérieur. Avec la réglementation qui favorise une consommation d’énergie primaire faible et une réduction des émissions de CO2, la PAC devient une solution privilégiée.  

Lire également :   Tout augmente ... mais certaines charges immobilières peuvent être abaissées

L’évolution constante des PAC pour devenir encore plus écologiques, avec l’utilisation de gaz moins polluants et des systèmes moins bruyants, ainsi que des technologies qui améliorent la qualité de l’air intérieur, expliquent leur position de leader dans le chauffage des constructions neuves. Les PAC air/air réversibles (chauffage/climatisation) sont particulièrement populaires en appartement.   

La pompe à chaleur peut fonctionner de manière autonome ou être intégrée dans un système hybride avec une chaudière, s’adaptant ainsi aux variations climatiques pour une efficacité optimale. La régulation intelligente de ces systèmes permet de sélectionner la source d’énergie la plus efficiente selon la température extérieure, favorisant ainsi les économies d’énergie et le confort thermique. 

Les systèmes hybrides

Le chauffage hybride, en particulier le couplage d’une chaudière gaz à condensation avec une pompe à chaleur air/eau, est une solution versatile et efficace qui s’inscrit dans la logique de la RE2020. Ce système permet une alternance optimale entre deux sources d’énergie, avec la pompe à chaleur fonctionnant à plein régime dans des conditions normales et la chaudière prenant le relais dans le froid extrême, maximisant ainsi les performances énergétiques. 

solution chauffage durable

En outre, l’installation est relativement simple et peut être réalisée en une journée, sans démonter le système de chauffage existant, ce qui facilite la transition vers une consommation d’énergie plus durable. Cependant, il reste des défis, notamment le manque d’information auprès du public et des restrictions sur l’application des aides financières comme MaPrimeRénov’ aux systèmes hybrides installés sur des chauffages existants. Ces solutions hybrides sont perçues comme une réponse aux crises énergétiques et pourraient contribuer à une réduction significative de la consommation de gaz, potentiellement jusqu’à 30%.

Les solutions connectées 

Le chauffage électrique connecté est une solution innovante qui s’intègre dans l’évolution des habitations vers plus d’efficacité énergétique et de confort. Le fonctionnement repose sur un ensemble d’équipements et de technologies : des capteurs qui surveillent l’activité dans les pièces, des thermostats programmables sans fil qui exécutent les instructions prédéfinies, et une application mobile qui sert de plateforme de pilotage, le tout nécessitant une connexion Internet et une box domotique.

Ces systèmes permettent une régulation précise de la température pièce par pièce, suivant les normes de confort de l’ADEME. Ils promettent non seulement un confort d’utilisation quotidien mais également des économies d’énergie substantielles sur le long terme, avec des estimations d’économies pouvant atteindre 25% de la consommation globale en utilisant un thermostat d’ambiance.

Sources : bordeauximmo9.com

Librairie.ademe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *