isolation appartement


Tous les bâtiments sont chauffés par le rayonnement solaire durant l’année. Sous nos latitudes en hiver, ce rayonnement ne suffit pas pour que la température intérieure des locaux atteignent 20 °C, on fait donc appel au chauffage. Dans un logement traditionnel, la moitié de la consommation totale d’énergie est utilisée pour le chauffage. Une grande partie de la chaleur s’échappe par le toit, les fenêtres, les murs et le sol. 

Une maison rénovée peut aussi être isolée correctement

Par conséquent, il est capital de limiter le plus possible les pertes de chaleur en isolant bien votre maison. Une isolation de haut niveau est tout à fait compatible avec une bonne ventilation. 

Ce guide reprend les informations pratiques, utiles pour réaliser une maison basse-énergie, neuve ou une rénovation énergétique d’appartement… 

Dans une maison basse-énergie, les besoins en chauffage sont aisément réduits au tiers de ceux d’une nouvelle construction traditionnelle. Soit une économie de milliers d’euros par an. En cas de rénovation, un niveau de consommation aussi faible peut également être atteint. Ce qui est remarquable c’est qu’une maison basse-énergie ne coûte pas nécessairement plus cher qu’une construction traditionnelle. En effet, les sommes supplémentaires consacrées à l’isolation sont aisément compensées par une installation de chauffage plus petite et moins chère.

Comment isoler efficacement et sans problèmes ?

1. Isolez très bien : au moins 12 à 15 cm dans les murs, 20 cm dans le toit et 10 cm dans le sol, utilisez du double vitrage super-isolant, il isole 3 fois mieux que le double vitrage ordinaire. 

2. Placez correctement l’isolation. Evitez surtout les ponts thermiques et veillez à l’herméticité de l’isolation.

3. Prévoyez une ventilation contrôlée et efficace.

4. Construisez une habitation compacte. L’idéal est une maison mitoyenne.

isolation maison

Limiter les pertes de chaleur

Dans une maison basse-énergie, les pertes calorifiques par le toit, les fenêtres, les murs et le sol sont réduites.

Pour ce faire :

Toutes les parties du logement en contact avec l’air extérieur, le sol et les espaces non chauffés (garage, grenier du voisin,…) doivent être isolées le mieux possible afin d’éviter au maximum les pertes de chaleur. La bonne isolation d’un mur, d’un toit,… dépend de l’épaisseur et du type de matériau utilisé. Il est clair qu’un matériau isolant de qualité est indispensable pour construire ou rénover un bâtiment sans en faire un bunker avec des murs de 2 ou 3 mètres d’épaisseur.

Lire également :   Du Solaire au Bois : Les solutions de chauffage durable pour l'immobilier neuf selon la RE 2020

Construisez compact. La superficie des murs extérieurs et du toit sera la plus réduite possible. La manière la plus simple et la plus spectaculaire de réduire les surfaces extérieures est de construire ou de rénover une maison mitoyenne, soit un ou deux murs extérieurs en moins dès le départ ! Evitez autant que possible les formes de construction complexes (saillies de verre, etc…), ce qui sera un argument positif quand il s’agira de faire l’estimation de votre maison avant de la vendre, par exemple. La législation en matière d’isolation prévoit une norme minimum d’isolation. Si vous isolez juste assez pour respecter la norme vous consommerez encore beaucoup trop d’énergie. Vous aurez besoin d’un chauffage central (ou d’un radiateur individuel dans chaque chambre) pour atteindre une température convenable dans toute la maison. Vous dépenserez plus d’argent à l’installation du chauffage qu’à l’isolation de la maison. Mieux vaut faire le contraire : consacrer plus d’argent à l’isolation qu’à l’installation de chauffage. Si l’isolation est suffisante, la température des chambres non chauffées et des couloirs ne devrait jamais descendre  en dessous de 15 °C; les radiateurs n’y seront dès lors plus nécessaires.
Si plus tard, vous souhaitez utiliser une des chambres comme bureau, il suffira d’y installer un petit convecteur au gaz modulable. Prévoyez simplement une arrivée de gaz lors des travaux de rénovation ou de construction.

Prétendre qu’en isolant trop l’aération de la maison n’est plus suffisante est un mythe qui a la vie dure en France. En fait, la circulation d’air frais et l’isolation n’ont rien, mais alors rien à voir ensemble ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *