Le sommet de la COP26 c’est l’opportunité d’échanger pour adopter des gestes plus durables pour pallier l’urgence climatique en cours. Quelles en sont les contraintes ?

À retenir sur la COP26 :

glasgow cop26
Glasgow, ville accueillant la COP 26 en 2021

Quels sont les objectifs de la COP26 ?

Suite à la déception face au manque de considération de l’urgence environnementale après le G20, tous les yeux sont rivés sur la COP26. Cette dernière offre l’opportunité à tous les dirigeants du monde de pouvoir discuter des décisions pour un avenir meilleur. Face à l’urgence climatique, plusieurs points vont être abordés lors de la conférence, voici notre résumé.

1. L’objectif des zéro émissions et le seuil des 1,5 °C

Les pays participants à la COP26 se sont mis d’accord sur un point principal : limiter le réchauffement climatique à 1.5 °C. Tous ces pays se sont engagés d’ici 2050 à présenter un bilan carbone égal à 0. Viser la neutralité carbone c’est réduire de façon significative les émissions de GES dans l’atmosphère. Cela dans l’objectif de limiter le réchauffement climatique à + 1,5 par rapport à la période pré-industrielle.

Zoom sur le bilan carbone zéro

Depuis la signature de l’Accord de Paris en 2015, les Etats se sont engagés à atteindre d’ici 2050 une neutralité climatique. Tous les pays doivent présenter un équilibre entre les émissions de carbone et son absorption dans l’atmosphère.

2. S’adapter pour protéger les habitats naturels

Tous les Etats du monde doivent travailler ensemble pour assurer un changement radical pour demain. Chacun se doit d’être capable de soutenir tous les pays affectés par les changements climatiques. Le but est de protéger et restaurer l’écosystème. Pour limiter la hausse des températures et les catastrophes naturelles, la conférence met à l’honneur l’entraide via principalement :

L’engagement pris par le Royaume-Uni

Pays hôte de la COP26, le Royaume-Uni a annoncé avant la conférence vouloir arrêter les ventes de voitures neuves diesel ou essence d’ici 2030.

3. Mobiliser la finance dans la transition

L’idée ici est de venir en aide aux pays qui souffrent le plus de cette situation, les pays en développement. L’entraide est l’un des seuls moyens pour les aider à améliorer leur transition énergétique. Des levées de fonds seront organisées chaque année pour venir en aide aux pays dans le besoin.

D’autre part, les investissements privés seront également nécessaires pour gagner la course à l’émission zéro. Les entreprises se doivent d’assumer leurs responsabilités et de faire preuve de transparence. Les banques, investisseurs et assureurs doivent garantir que leurs investissements respectent l’objectif zéro émissions.

La finance est essentielle dans le développement de la stratégie de transition écologique. La COP26 a pour objectif de présenter une alliance financière.

4. Travailler ensemble pour changer l’avenir

La mise en place de l’Accord de Paris nécessite la mise en place d’un règlement pour tous. La COP26 a pour objectif de finaliser ce règlement pour atteindre au mieux une émission zéro. Une réglementation pour muter les marchés du carbone vers une solution plus verte.

Le but est de former un engagement entre tous les acteurs vers une meilleure utilisation des énergies pour ne pas dépasser la limite des 1,5 °C. Chaque voix est entendue au cours de la conférence pour faire avancer les choses de la meilleure des manières.

Comment seront atteints les objectifs de la COP26 ?

Cela fait maintenant de nombreuses années qu’il est important de se poser la question de l’activité du monde de demain. Il devient impératif de mettre en place des actions pour préserver nos ressources naturelles. C’est aujourd’hui le rôle de la COP26 avec la présence de près de 200 représentants mondiaux.

L’importance d’agir dès aujourd’hui pour atteindre un premier objectif en 2030

Les impacts dus aux changements climatiques sont de plus en plus nombreux. La COP26 nécessite d’être décisive pour assurer un avenir à tout l’écosystème. Cette conférence permet aux institutions de définir les modalités de ces changements, qui se basent principalement sur les points suivants :

En effet, la réduction des émissions de gaz à effet de serre n’est plus suffisante. Les plus grands doivent désormais agir pour une utilisation d’énergie verte. Les ressources s’épuisent de jour en jour, il est aujourd’hui de plus en plus indispensable de se tourner vers les énergies renouvelables.

La limite imposée pour la hausse des températures est-elle suffisante ?

Il est important de se rendre compte que le changement climatique ne touche pas seulement une petite partie du globe. Dépasser la limite des 2 °C de réchauffement climatique peut avoir un impact irréversible sur les personnes et sur l’environnement. Il est même sujet de problèmes santé causé par la hausse des températures pour ⅓ de la population.

C’est pourquoi, à +1,5 °C l’impact sera important, mais moins que les risques encourus. Le maintien de la hausse des températures à +1,5 °C est le dernier recours pour atténuer au maximum les nombreux risques liés au réchauffement climatique. Ainsi, il sera possible de limiter au maximum les conséquences sur la santé liées à la pollution de l’atmosphère.

Mais la question est comment consommer mieux ? Aujourd’hui, la production d’énergie verte est de plus en plus accessible à tous. En effet, de nombreux foyers ont la possibilité de changer leurs habitudes pour se tourner vers des énergies renouvelables. De plus en plus de possibilités sont abordables et à tous les budgets.

La COP26 : le sommet de la dernière chance ?

cop 26 objectifs

Avec la multiplication des incendies, tsunamis et tempêtes, les changements climatiques sont une affaire internationale. Le sommet de la COP26 engage les discussions avec près de 200 représentants du monde. L’urgence climatique à trop souvent été prise à la légère par les dirigeants en fixant des objectifs trop lointains.

Aujourd’hui, les mesures à prendre doivent être concrètes et réalisables. Pour atteindre cet objectif, tous les pays doivent agir main dans la main pour faire la promesse d’un avenir meilleur.

Viser plus loin que les Accords de Paris

En 2015, tous les dirigeants de la COP21 ont voté à l’unanimité pour limiter à 1.5 °C (par rapport à l’ère pré-industrielle) le réchauffement climatique. Tous les pays doivent présenter un plan d’action climatique pour atteindre cet objectif d’ici 2030. Le but de cette démarche est d’atteindre à terme une solution zéro carbone au plus tard en 2050.

Malheureusement, peu d’Etats ont atteint l’objectif annoncé par leurs plans d’action. Les engagements pris pour la réduction des gaz à effet de serre n’ont pas été respectés 5 ans après la signature de l’accord.

Des changements concrets pour un futur proche

Le danger climatique est de plus en plus important partout dans le monde. La majorité des pays ont pris les devants en instaurant plusieurs mesures pour diminuer le réchauffement climatique :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.