La rénovation énergétique est la première solution pour faire des réelles économies sur votre facture. En France, les dépenses énergétiques des ménages représentent en moyenne 5% de leur budget. Dans le cas d’un logement mal isolé et peu performant et pour les revenus modestes, cela peut monter jusqu’à 10%. On parle alors de précarité énergétique. L’État a lancé depuis 2013 un grand chantier national de rénovation énergétique chez les particuliers. On estime que deux tiers environ des Français sont éligibles aux aides à l’éco-rénovation.

renovation énergétique

Pensez aux aides de l’Etat

Le coût de l’énergie augmente sans cesse, ainsi que l’impact des dépenses énergétiques sur l’environnement. Or, les logements anciens ne répondent pas aux normes en matière d’efficacité énergétique, notamment au niveau des chauffages ou de l’isolation. C’est là qu’interviennent les aides de l’État, car si les travaux sont rentables à terme et peuvent diviser les factures par 5 voire par 10, elles engagent un coût de départ. Les aides diverses, entre TVA réduite, primes à l’éco-rénovation comme le dispositif MaPrimeRenov’ ou crédits d’impôts, permettent de financer vos travaux, et peuvent être complétées, le cas échéant, d’aides locales. Jusqu’à 80% du montant de la rénovation pourront être couverts par ces aides, plafonnées selon vos revenus. L’avantage pour un propriétaire peut également se traduire par la baisse des dépenses pour le locataire, les factures énergétiques constituent souvent un obstacle à la location durable.

Priorisez vos rénovations

A l’issue d’un bilan énergétique, vous pouvez envisager des travaux de rénovations simples et efficaces. D’abord, l’isolation globale de l’habitat, combles et toitures, murs et planchers. L’installation de fenêtres performantes limite les pertes de chaleur et les dépenses supplémentaires. Ensuite, un système de chauffage moderne et économique est indispensable si votre logement possède un ancien système. Même solution pour vos constructions de piscines des années 80 : les vieilles installations sont généralement très gourmandes en énergie tandis que l’installation d’un chauffage à inertie ou d’un système centralisé évite la déperdition de chaleur.

Réalisez des économies en maîtrisant votre consommation énergétique

Pour bien maîtriser ses consommations énergétiques, il est nécessaire d’avoir un comportement responsable. Un tel comportement consiste à veiller à ne pas surconsommer pour rien, à bien éteindre ses lumières et à adapter son chauffage à son mode de vie, à sa présence dans le logement… Depuis de nombreuses années, il existe une solution capable d’accompagner chacun d’entre vous dans une démarche écologique et économique : la domotique.

Maîtriser la température de son habitation

Les dépenses liées au chauffage des maisons sont grandissantes, il est urgent de faire en sorte de les maîtriser. Pour cela, la domotique est votre meilleure alliée. De fait, en centralisant le contrôle de votre chauffage, vous serez à même de réduire votre facture annuelle. Parce qu’il est inutile de chauffer toutes les pièces de la même manière, programmez votre chauffage selon les horaires. Chauffez la salle de bains aux heures de douche, ne chauffez pas votre chambre à outrance dans la journée et, surtout, réglez votre programme selon vos heures de présence. En effet, quel intérêt de chauffer au maximum durant la journée si vous n’êtes pas présent chez vous ? Lorsque l’on sait qu’un seul degré de moins peut avoir un vrai impact sur votre facture, cela donne envie de d’adapter son chauffage à son mode de vie. Limiter les dépenses de chauffage, c’est aussi gérer l’ouverture et la fermeture de ses stores. L’hiver, ouvrez toute la journée pour faire entrer le soleil et fermez dès que la nuit tombe pour conserver la chaleur acquise.

Lire également :   Comment le DPE affecte la vente de son bien ?
renovation énergétique isolation

Maîtriser son éclairage

Là encore il est possible d’améliorer sa consommation. Gérez l’intensité de votre éclairage selon vos activités. Installez des capteurs de présence qui vous permettront de ne plus oublier d’éteindre la lumière dans une pièce que vous n’occupez plus. A l’intérieur ou à l’extérieur, l’éclairage se gère extrêmement facilement grâce à la domotique pour réaliser de réelles économies d’énergie.

Les aides de l’Etat pour financer les travaux de rénovation énergétique

Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides de l’Etat pour vos travaux e rénovation énergétique. En effet, l’Etat ainsi que les organismes bancaires, la CAF, la DDE, l’ANAH, les collectivités territoriales et les Caisses de Retraite mettent à disposition des particuliers des aides financières , dont la plus importante est MaPrimeRenov’ dont le budget sera considérablement augmenté en 2024.

De plus il existe certains prêts spécialement conçus pour les travaux de rénovation mais aussi des subventions. En ce qui concerne les prêts pour travaux, il existe l’éco-prêt lié au livret LDDS (Livret de Développement Durable et solidaire ), le prêt de l’amélioration de l’habitat et le compte Epargne Logement si vous avez en avez ouvert un depuis plus de 18 mois. Il vous permettra de bénéficier d’un prêt de travaux à taux avantageux. Pour les subventions, vous pouvez vous adresser aux différents organismes, ils proposent des aides selon vos ressources financières et votre projet de rénovation. Aussi, le crédit d’impôts est également une aide accordée par l’Etat aux personnes ayant réalisé des travaux dans le cadre d’économies d’énergie et de développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *