Depuis une dizaine d’années, on entend de plus en plus parler de la transition écologique, du développement des énergies renouvelables et du besoin d’intégrer des démarches plus respectueuses de l’environnement dans notre quotidien. Or, ce ne sont pas juste des mots vides de sens pour les Français, mais bien de réels enjeux à développer et intégrer. 

Les étudiants, tout particulièrement, s’intéressent à ces sujets et souhaitent être des acteurs à part entière de la transition écologique. Voyons quelles sont les raisons de cet intérêt pour les énergies renouvelables.

les énergies renouvelables intéressent les étudiants

Les énergies renouvelables et la transition écologique au coeur des enseignements des écoles

Depuis quelques années, les enjeux de la transition écologique s’imposent au coeur des enseignements. On présente très tôt les énergies renouvelables aux plus jeunes, les collégiens et lycéens sont informés sur le développement de la transition écologique et ses problématiques, et les étudiants sont formés à prendre en compte les enjeux de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). 

Dès leur entrée dans les études supérieures, les étudiants sont sensibilisés aux enjeux de la RSE et leurs applications concrètes dans le monde professionnel. A travers une présence constante de ces problématiques au coeur de leur enseignement, les étudiants sont nécessairement touchés par le développement des énergies renouvelables. Qu’il s’agisse de points supplémentaires accordés à des projets pour leur considération RSE ou des critères spécifiques obligatoires, cela crée des habitudes de considération pour la transition écologique, qui se retrouvent ensuite dans le monde professionnel.

Grâce à ces réflexes créés lors de leur enseignement, les étudiants reproduisent ces schémas dans leur entreprise. Ainsi, les démarches mises en place dès le plus jeune âge à l’école sensibilisent les étudiants à l’utilisation des énergies renouvelables. 

De nombreux débouchés et opportunités dans les énergies renouvelables 

Avec une croissance exponentielle du nombre d’emplois en termes d’énergies renouvelables, les profils spécialisés, ou tout du moins formés, en RSE sont privilégiés lors des processus de recrutement des entreprises. En effet, alors que seules 4,7% des entreprises des grands indices boursiers utilisaient 100% d’énergies renouvelables en 2019, ce chiffre est passé à plus de 8% en 2022. De même, 51% des entreprises ont décidé d’ajuster leur politique afin de pouvoir respecter les objectifs des accords de Paris concernant la hausse de 2°C des températures. Elles n’étaient que 20% en 2019. 

Tous ces éléments prouvent que les entreprises ont besoin de collaborateurs spécialisés dans la RSE et dans les énergies renouvelables pour gérer ces changements majeurs. Là où les responsables RSE jouaient un rôle annexe auparavant, ils deviennent de plus en plus des acteurs majeurs dans les stratégies d’entreprise. De plus, ils sont doublés d’une augmentation de 10% des salaires des diplômés dans la RSE. 

Par conséquent, les postes en RSE sont plus attractifs qu’avant, ce qui explique aussi l’engouement pour les énergies renouvelables de la part des étudiants. Cela se constate même dans les secteurs de la finance, de l’audit ou du conseil en stratégie, plébiscités par plus d’un étudiant sur deux en Grandes Ecoles. 

Un contexte économique qui favorise le passage aux énergies renouvelables

Enfin, une des dernières raisons que l’on peut mentionner sur l’intérêt des étudiants pour les énergies renouvelables est le contexte géopolitique et économique international. Notamment depuis la guerre entre la Russie et l’Ukraine, on assiste à un renouvellement de l’intérêt pour les énergies renouvelables au sein des loyers. 

Par exemple, là où le conseil de l’Union Européenne avait annoncé avoir pour objectif de passer à 40% d’énergies renouvelables dans le bouquet énergétique européen d’ici 2030, ce pourcentage est passé à 45% depuis la crise en Ukraine. Dans ce contexte, des restrictions d’énergies sont déjà annoncées pour l’hiver à venir. Or, les foyers étant déjà passés aux énergies renouvelables (notamment avec les panneaux solaires) vont moins souffrir de cette crise. 

Avec ces évènements actuels, on peut aussi s’attendre à ce que les demandes d’emploi dans le domaine des énergies renouvelables explosent. De nombreuses stratégies, tant d’un point de vue promotionnel que technique, sont à mettre en place et à exploiter pour placer les énergies renouvelables au centre de la vie professionnelle et personnelle des Français. Par conséquent, c’est aussi un domaine qui est conseillé aux jeunes puisqu’il est porteur de débouchés professionnels aujourd’hui. 

Lire plus : La transition écologique : un enjeu majeur face à ses propres limites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *