Vous envisagez d’acheter un bien immobilier ? Il est important d’avoir quelques bons réflexes pour s’assurer de ne pas avoir trop de surprises concernant les futures dépenses énergétiques du logement.

Vérifier l’état de l’installation de chauffage existante

Tout d’abord, il est recommandé d’inspecter en détail l’installation de chauffage du bien immobilier. 

Il faut dans un premier temps vérifier quel est le type de chauffage, puis inspecter les installations telles que la chaudière, les ballons d’eau chaude, les radiateurs et les canalisations. L’objectif est de s’assurer que les éléments ne sont pas vétustes.

En présence d’une chaudière, il est important de demander les preuves de l’entretien de la chaudière qui devront être obligatoirement fournies par le propriétaire.

Si le propriétaire n’est pas en mesure de fournir ces preuves, c’est que la chaudière n’a probablement pas été soumise à l’entretien annuel obligatoire.

Une chaudière mal entretenue aura en général une durée de vie bien moindre par rapport à une chaudière qui est entretenue tous les ans.

S’il fournit les compte-rendus de visites, vous pourrez également constater s’il y avait des dysfonctionnements particuliers.

particulier entretien chaudiere electrique

Vérifier les fenêtres

Il est également recommandé de vérifier l’état des huisseries extérieures. Il faut s’assurer que les fenêtres sont en double vitrage et qu’elles sont bien isolées au niveau des joints. Si tel n’est pas le cas, cela va diminuer leur performance d’isolation, et donc augmenter vos factures. 

Vous pouvez également vérifier les types de volets. Des volets roulants offriront une meilleure isolation thermique de des volets battants en bois par exemple.

Vérifier l’isolation des murs et des plafonds

Si vous souhaitez regarder quels sont les types d’isolations dans les murs et les plafonds, ainsi que leurs états, il existe plusieurs solutions.

Pour les murs, vous pouvez dans un premier temps regarder l’épaisseur des différentes cloisons qui constituent le logement. Pour aller plus loin, vous pouvez retirer les prises des murs pour vérifier le type d’isolation qui se cache derrière. 

Il convient de regarder le type d’isolation : murs en pierre, laine de verre, laine de roche, plaques de polystyrène, etc.

Et également aussi de mesurer l’épaisseur. Par exemple, l’isolation en plaque de polystyrène existe en plusieurs épaisseurs.

Si l’isolation est inexistante ou faible, vous pouvez d’ores et déjà anticiper des travaux d’isolation.

Pour les plafonds, vous pouvez chercher s’il y a des trappes d’accès aux combles, ou sinon aller retirer quelques tuiles sur la toiture. Dans le cas d’un appartement qui n’est pas au dernier étage, ce n’est pas un sujet.

Consulter les diagnostics de performance énergétique

Dans le cadre d’une vente, le propriétaire a l’obligation de fournir les diagnostics de performance énergétique. Vous pourrez ainsi obtenir ces informations facilement. N’hésitez pas à demander quels éventuels travaux ont été réalisés depuis la date du DPE et qui pourraient avoir un impact sur sa note.

Si l’achat a pour objectif de mettre en location le bien immobilier, il est important de savoir qu’il sera bientôt interdit de mettre en location des biens ayant une note de F ou G.

ouvrier installation fenetre dans appartement

Demander les factures énergétiques

Vous pouvez également demander les factures d’électricité et de gaz au propriétaire. Cela vous donnera un indicateur fort du niveau d’isolation de la maison.

Idéalement, il vous faut les factures sur 12 mois, car il y a une forte saisonnalité sur les dépenses de chauffage.

Cela vous permettra également d’évaluer le coût annuel que ça représentera pour ne pas vous mettre en risque financièrement.

Évaluer les éventuels travaux énergétiques et leur impact sur le prix de vente.

Après avoir étudié l’ensemble de ces éléments, il est recommandé de réaliser une contre-visite avec un professionnel du bâtiment. Il sera en mesure de vous donner une première estimation du montant des travaux requis pour obtenir les performances énergétiques attendues dans votre logement.

Afin de vous assurer que le prix auquel vous achetez votre bien est cohérent, vous pouvez consulter le prix des biens vendus à proximité, en n’oubliant pas de prendre en compte les éventuels travaux énergétiques à mener si le logement en nécessite.

Aller plus loin

Si vous souhaitez aller plus loin dans l’optimisation énergétique du logement, vous pouvez vous rapprocher d’un bureau d’étude qui pourra mener une étude détaillée puis vous faire des préconisations. Ces intervenants étant spécialisés, ils peuvent vous faire des recommandations auxquelles vous ne penseriez pas forcément, et vous faire des simulations précises sur l’opportunité de change d’installation, en optant par exemple pour des panneaux solaires ou une pompe à chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.