Comment résoudre les problèmes de compteur gaz qui tourne trop vite ?

Plusieurs problèmes sont régulièrement causés sur les anciens compteurs de gaz qui commencent à se faire vieux. Nous allons ici nous pencher sur un dysfonctionnement particulièrement contraignant, à savoir le compteur de gaz qui tourne trop vite. De quoi s’agit-il ? Comment résoudre ce problème ? Toutes les réponses se trouvent dans cet article.
probleme compteur gaz tourne trop vite
Sommaire

Qu’est-ce qu’un compteur de gaz qui tourne trop vite ?

Un dysfonctionnement lié à un compteur défectueux

Le compteur de gaz qui tourne trop vite est un dysfonctionnement fréquent sur les compteurs en fin de vie. Ce problème entraîne une consommation erronée et possiblement une hausse de la facture de gaz. En effet, lorsque les rouages d’un compteur de gaz sont défectueux, cela peut affecter les données de comptage et le déplacement des chiffres sur le cadran du compteur qui défilent plus vite que la normale. Il est donc important d’effectuer régulièrement une vérification des données de comptage par un technicien GRDF afin de s’assurer que la consommation annuelle soit correctement calculée. D’autant plus qu’un compteur de gaz naturel a une durée de vie plus courte qu’un compteur électrique, puisqu’elle est en général de 20 ans. Pour un compteur d’électricité, elle peut aller jusqu’à 35 ans.

Compteur de gaz qui tourne trop vite : quelles conséquences et comment le savoir ?

Comme vous le savez certainement, le rôle d’un compteur d’énergie est de mesurer la consommation d’électricité ou de gaz d’un logement. Les données de consommation sont ensuite envoyées à GRDF, puis au fournisseur d’énergie pour établir votre facture d’électricité/gaz. En l’occurrence, un compteur de gaz qui tourne trop vite entraîne souvent une hausse de la facture de gaz annuelle et de la consommation moyenne en kWh. Résultat, votre fournisseur de gaz vous facture plus qu’avant alors que votre consommation n’a pas augmenté. C’est donc le premier signe qui devrait vous alerter. Veillez toutefois à être sûr que l’augmentation de votre consommation de gaz ne provienne pas d’un autre équipement défectueux comme votre chaudière ou le ballon d’eau chaude par exemple.

Quels sont les autres problèmes causés par un compteur de gaz défectueux ?

Le compteur de gaz qui tourne trop vite n’est pas le seul dysfonctionnement possible sur un compteur de gaz naturel. On en distingue en effet deux autres également assez fréquents :

Comment résoudre un problème de compteur gaz qui tourne trop vite ?

résoudr probleme compteur gaz tourne trop vite

Contacter le gestionnaire du réseau de gaz GRDF

Tout d’abord, il est bon de rappeler que votre compteur électrique ou de gaz ne vous appartient pas. C’est le gestionnaire du réseau de distribution qui en est le propriétaire, à savoir GRDF pour le gaz naturel et Enedis (ex ERDF) pour l’électricité. Ce sont les deux principaux distributeurs en France. Ainsi, tout dysfonctionnement constaté sur votre compteur de gaz doit être signalé à GRDF. Ce n’est pas votre fournisseur d’énergie qu’il faut contacter ici. Il est également interdit d’intervenir vous-même sur le compteur. Dans le cas d’un index de consommation défectueux, il faudra certainement changer complètement le compteur pour installer un modèle plus récent. Vous l’aurez compris, c’est donc GRDF qui se charge de l’intervention.

L’installation du nouveau compteur gazpar par GRDF

Depuis quelques années, un nouveau type de compteur d’énergie se développe en France : le compteur communicant. On distingue ainsi le compteur Linky pour l’électricité, qui est déjà présent dans une majorité des foyers, ainsi que Gazpar pour le gaz naturel, dont le déploiement est un peu moins avancé à ce jour. La technologie utilisée sur ces nouveaux compteurs est très pratique puisqu’elle permet de communiquer les données de consommation à distance. Votre consommation de gaz naturel est donc transmise en temps réel à GRDF et à votre fournisseur d’énergie. Si vous habitez dans une région où l’installation de Gazpar est déjà possible, la prestation peut être demandée à GRDF à l’occasion de votre changement de compteur. La modification ne prend que 30 minutes et ne nécessite aucune démarche de votre part si ce n’est être présent lors du rendez-vous.

Compteur de gaz défectueux : qui doit payer la facture ?

Le prix à payer pour changer un compteur défectueux dépend de la source du problème. Si le dysfonctionnement est effectivement dû à un compteur trop vieux ou défaillant, alors les frais de remplacement seront pris en charge par GRDF. Vous n’aurez donc rien à payer. Dans le cas d’une consommation surestimée à cause d’un compteur qui tournait trop vite, vous serez également remboursé par votre fournisseur d’énergie via une facture de régularisation. En revanche, si vous avez causé le problème en tentant d’intervenir sur le compteur ou qu’aucun dysfonctionnement n’est constaté, la facture sera à votre charge. Ici, ce n’est pas GRDF qui est responsable de l’augmentation de votre consommation de gaz. Enfin, sachez que l’installation des nouveaux compteurs Gazpar et Linky est totalement gratuite, même lorsque le compteur actuel n’est pas défectueux.

0 Ans

C’est la durée de vie moyenne d’un compteur gaz.

Vos questions sur les problèmes de compteurs gaz

Un compteur de gaz qui tourne trop vite a pour conséquence d’augmenter injustement la consommation calculée par ce dernier. Les données de comptage sont donc erronées et votre facture de gaz est plus élevée qu’elle ne devrait l’être.
La seule solution pour résoudre un problème de compteur défectueux est de contacter GRDF. Cela est valable aussi bien pour un compteur qui tourne trop vite / trop lentement ou dont l’index de consommation est bloqué. Un technicien GRDF viendra alors inspecter le compteur et éventuellement le remplacer si nécessaire.
Si GRDF confirme que votre compteur de gaz tournait effectivement trop vite, vous pourrez vous faire rembourser l’équivalent de ce que vous avez payé en trop. Votre fournisseur d’énergie (GDF, EDF, Eni, Vattenfall…) vous enverra alors une facture de régularisation où le montant y sera indiqué.