Compteur gaz : fonctionnement, installation, prix

Tout le monde connaît le compteur d’électricité mais on oublie souvent qu’il existe son équivalent pour le gaz. De la même manière que son pendant électrique, le compteur gaz mesure la consommation du logement, en l’occurrence de gaz naturel, que ce soit pour la cuisson ou pour le chauffage. Fonctionnement, installation, prix, voici tout ce qu’il faut savoir sur le compteur gaz.

exemple de chiffres d'un compteur de gaz

Qu'est-ce que le compteur gaz ?

Tout comme le compteur d’électricité, le compteur de gaz est un élément crucial dans le réseau de distribution de gaz naturel. Il constitue le point de contact entre le consommateur, le fournisseur et le gestionnaire de réseau GRDF. A chaque compteur de gaz correspond un PCE (Point de Comptage et d’Estimation), un numéro unique de 14 chiffres qui permet au fournisseur et au distributeur de savoir où se trouve le logement sur le réseau de gaz naturel. Lors d’une souscription à un contrat de gaz, il est nécessaire d’avoir ce numéro sous la main afin d’indiquer à votre fournisseur à quel endroit celui-ci doit distribuer le gaz. L’équivalent du PCE pour un compteur électrique est le PDL (Point de Livraison).

Comme son nom l’indique, le rôle principal du compteur gaz est de comptabiliser la consommation de gaz de chaque logement. Celle-ci est mesurée en m3 et en kWh afin de faciliter la facturation. Ce chiffre est ensuite communiqué à GRDF soit par le client – c’est ce qu’on appelle l’auto relève » – soit relevé par un technicien GRDF, deux fois par an en moyenne.

Sommaire

Comment se passe l'installation d'un compteur gaz ?

Le raccordement du compteur gaz

La première étape est d’effectuer le raccordement du logement au réseau de gaz et d’effectuer la pose du compteur gaz. Sachez néanmoins que cela n’est pas possible partout. En effet, tous les logements ne se situent pas à proximité du réseau de distribution de gaz naturel. En France, 11 millions de foyers sur 29 millions sont raccordés. Pour vérifier l’éligibilité de votre logement au raccordement de gaz, vous pouvez vous rendre sur le site de GRDF et rentrer votre adresse dans l’espace dédié. Si votre logement est bien éligible, vous pouvez demander le raccordement en contactant le gestionnaire de réseau. Après une étude de votre logement et de ses caractéristiques, une proposition de raccordement vous sera faite. Il existe 3 forfaits de raccordement, qui dépendent du débit de gaz que vous souhaitez :

Dans le même temps, GRDF devra effectuer la pose de votre compteur gaz.
Si vous déménagez dans un logement dont le compteur gaz est raccordé au réseau, cette étape ne sera bien sûr pas nécessaire. Il faudra directement passer à la phase de mise en service du compteur.

Mise en service du compteur gaz

gaz qui chauffe pour montrer le compteur de gaz
Vous déménagez dans un logement raccordé au réseau ? Il ne reste plus qu’à effectuer la mise en service du compteur gaz, qu’on appelle aussi ouverture de compteur. Pour réaliser cette démarche, il faut tout d’abord souscrire un abonnement de gaz auprès d’un fournisseur. Il existe aujourd’hui près de 40 fournisseurs d’énergie, proposant des offres toutes plus intéressantes les unes que les autres. Pour choisir la bonne, vous pouvez utiliser un comparateur de gaz grâce auquel vous allez pouvoir simuler votre facture et repérer en un coup d’œil quel fournisseur va vous permettre de faire le plus d’économies d’énergie. Une fois cette étape effectuée, un technicien GRDF va pouvoir venir réaliser l’ouverture du compteur sous 5 jours ouvrés. Pensez donc à ne pas vous y prendre à la dernière minute si vous ne souhaitez pas passer les premiers jours dans votre nouveau logement en grelottant. Une mise en service standard pour un compteur gaz coûte 19,39 € TTC. Il est toutefois possible de demander une mise en service de compteur gaz plus rapide. L’addition sera alors plus salée :

La pose du compteur Gazpar

En 2017, le remplacement des anciens compteurs gaz par le compteur communicant Gazpar a été entamé. A l’origine de cette évolution, une directive européenne visant à moderniser les réseaux de gaz et d’électricité des pays membres. Ce nouveau compteur gaz a pour but de permettre au gestionnaire de réseau de mieux connaître la consommation de gaz sur le territoire afin d’avoir une meilleure maîtrise de l’approvisionnement. Pour les usagers, ce nouveau compteur gaz permettra de suivre sa consommation de manière plus précise ou encore de ne plus avoir besoin de recevoir la visite d’un technicien GRDF pour la mise en service par exemple.

0 millions
de Gazpar souhaités pour 2023
En plus, la pose du compteur gaz Gazpar est gratuite et se fait selon un calendrier de déploiement qui court jusqu’en 2023. L’objectif de GRDF est d’avoir installé 11 millions de compteurs à cette date. Sachez qu’il est possible de profiter de la mise en service de son compteur pour effectuer l’installation du compteur Gazpar. Si le compteur gaz présente un débit inférieur à <16 m³/h, seuls les frais d’ouverture devront être payés par l’usager.

Comment faire le relevé de son compteur gaz ?

Relever son compteur gaz est une étape indispensable. Elle permet à votre fournisseur de pouvoir facturer votre consommation. Toutefois, il existe plusieurs manières de réaliser le relevé de compteur selon qu’il s’agisse d’un ancien compteur gaz ou du compteur Gazpar.

La relève d’un ancien compteur gaz

Si le compteur Gazpar est en plein déploiement, nombre de Français possèdent encore un compteur gaz standard. Sur ces appareils, deux types de relève peuvent être effectués. Tout d’abord, le relevé de compteur gaz peut être réalisé par un technicien GRDF, environ 2 fois par an. Ce dernier se charge ensuite de transmettre votre index de consommation à votre fournisseur. Avec ce mode de relevé de compteur gaz, vous êtes facturé en fonction d’une estimation de consommation pendant 11 mois et recevez une facture de régularisation le douzième mois. Vous pouvez connaître la date de votre prochain relevé de compteur sur votre facture de gaz.

L’autre mode de relevé de compteur gaz possible est l’auto relève. Il s’agit de relever vous-même l’index de consommation. Vous ne pouvez pas le rater. Une fois devant votre compteur gaz, il vous suffit de lire les 5 chiffres qui s’affichent en noir sur le cadran. En choisissant l’auto relève, vous pouvez ainsi être facturé selon votre consommation réelle.

Vos questions sur le compteur de gaz

Le compteur gaz est l’appareil qui sert d’intermédiaire entre votre logement, le gestionnaire du réseau de gaz GRDF et votre fournisseur de gaz. Le compteur gaz gère le débit de gaz que vous recevez et comptabilise votre consommation afin de permettre au fournisseur de vous facturer. Il est bien souvent situé à l’extérieur du logement, en limite de propriété. Si vous vivez dans un appartement, votre compteur gaz se trouvera sur votre palier, dans le local technique de l’immeuble ou encore à l’entrée de votre logement.

Lorsque l’on emménage dans un logement, si celui-ci est raccordé au réseau de gaz mais que l’alimentation a été coupée par l’ancien occupant, il va falloir effectuer l’ouverture du compteur gaz. Cette opération, qu’on nomme aussi “mise en service du compteur”, est effectuée à la suite de la souscription à une offre de gaz. C’est GRDF qui se charge de réaliser cette opération. Elle coûte 19,39 € TTC si vous ne choisissez pas une intervention en urgence. Elle ne nécessite pas l’intervention d’un technicien si vous possédez un compteur communicant Gazpar.

Vous disposez d’un compteur gaz Gazpar ? Alors vous n’avez pas à vous soucier du relevé de compteur. Celui-ci est en effet automatiquement réalisé à distance par GRDF. Si votre compteur gaz est de l’ancienne génération, c’est à vous ou à GRDF d’effectuer le relevé de compteur. Si vous avez choisi l’auto relève, vous devez transmettre votre index de consommation à votre fournisseur d’énergie. L’index de consommation est affiché sur votre compteur : il s’agit des 5 chiffres qui figurent en noir. Ne tenez pas compte des chiffres rouges.