Quels sont les avis autour du compteur Linky ?

En cours de déploiement sur tout le territoire français depuis 2015, les compteurs Linky devraient être installés dans la totalité des foyers de l’Hexagone d’ici la fin de l’année 2021. Le compteur intelligent d’Enedis occupe d’ores et déjà une grande majorité des logements français et les avis des consommateurs divergent concernant son utilité, voire les potentielles controverses qu’accompagnent celui-ci. Mais quels sont les avis des consommateurs autour de ce compteur Linky ?

compteur linky avis
Sommaire

Les avis concernant les compteurs électriques Linky sont-ils positifs ?

L’avis des consommateurs sur le compteur Linky

Concernant les français équipés de compteurs Linky, l’avis des consommateurs sur ce changement est soit positif, soit mitigé. Plusieurs controverses sont apparues depuis le début du déploiement du compteur Linky, mais elles ont quasiment toutes été prouvées incorrectes par plusieurs organismes.

Autrement, les avis des consommateurs utilisant le potentiel de leur compteur Linky sont clairement positifs. Grâce à ce nouveau compteur Linky, il est possible de suivre sa consommation quasiment en temps réel, et ainsi de réaliser des économies au quotidien.

Les avis des différentes organisations et agences sur le compteur Linky

Fin septembre 2018, l’Ademe avait publié un rapport de 12 pages intitulé Les avis de l’Ademe – Les compteurs communicants pour l’électricité (Linky). Dans ce rapport, l’agence expose son avis sur les nombreux bénéfices du déploiement des nouveaux compteurs en France, à la fois vis-à-vis des consommateurs, de la collectivité mais également de la transition énergétique. L’Ademe met notamment en avant plusieurs points importants qu’apportent la pose de ce nouveau compteur Linky.

En somme, l’Ademe, principale agence concernée par le compteur Linky, présente un avis plutôt favorable au déploiement massif du Linky sur le territoire français. L’agence pointe cependant du doigt une mauvaise communication auprès des foyers français concernant les nouvelles fonctionnalités permises par un compteur intelligent. En effet, l’avis de l’Ademe est qu’afin d’inciter les économies d’énergies, les particuliers français doivent être mieux accompagnés pour comprendre leur consommation et pour réduire celle-ci.

Un avis mitigé concernant la collecte des données du compteur Linky ?

A plusieurs reprises, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a alerté Engie et Enedis concernant les données de consommation collectées par Linky et leur utilisation. En effet, “les données de consommation fines peuvent révéler des informations sur la vie privée (heures de lever et de coucher, périodes d’absence, éventuellement le nombre de personnes présentes dans le logement). Il est donc essentiel que les clients puissent garder la maîtrise de leurs données”, peut-on lire dans un communiqué de la CNIL de février 2020, annonçant la mise en demeure des entreprises chargées de la conception et du déploiement du compteur Linky. Dès 2012, la CNIL avait publié une série de recommandations concernant les conditions de collecte des données de consommation par les compteurs communicants. Désormais, les fournisseurs d’énergie doivent recueillir le consentement de leurs clients avant d’entreprendre à un relevé précis (toutes les demi-heures) des données de consommation d‘électricité depuis le compteur Linky. Aussi, la transmission de ces données à des entreprises tierces (à des fins commerciales par exemple) n’est possible qu’avec l’avis favorable du client. La CNIL organise désormais des contrôles réguliers auprès d’Engie et d’EDF pour s’assurer que ces entreprises respectent les normes imposées par la Commission. D’après l’avis sur le compteur Linky de la CNIL, les données de consommation sont également conservées bien trop longtemps par certaines sociétés, “au regard des finalités pour lesquelles les données sont traitées”. Chez Engie par exemple, vos données de consommation peuvent être conservées pendant… huit ans. Cette conservation excessive n’est pas conforme au nouveau règlement général sur la protection des données (RGPD), d’après l’avis de la CNIL.

Les avis sur le compteur Linky mitigés : une longue mise en place

avis compteur linky vs compteur bleu

Si les consommateurs ont des avis mitigés sur le compteur Linky, c’est parce que depuis le début, le compteur intelligent a rencontré une mauvaise publicité dès le départ. En effet, les premiers réticents ont ainsi créé des associations anti-Linky. De fausses rumeurs qui se sont généralisées et qui ont suscité le doute chez les consommateurs. Son installation obligatoire n’a pas arrangé les choses ainsi que son coût s’élevant à environ 130 € par compteur. Mais le compteur Linky est une bonne chose pour le consommateur malgré les avis que vous pouvez entendre. Pas d’ondes négatives, pas de caméra sur le boîtier : tout ceci est faux. Voici un bref historique pour mieux comprendre la mise en place du compteur Linky dans l’Hexagone :

Les compteurs électriques Linky sont nés d’une directive européenne de 2006

En 2006, une première directive européenne visant à “améliorer l’efficacité énergétique au stade de l’utilisation finale, de maîtriser la demande d’énergie et d’encourager la production d’énergies renouvelables” des pays de l’Union européenne donne naissance à l’idée de nouveaux compteurs électriques intelligents. En 2009, une nouvelle directive, celle-ci concernant uniquement les compteurs communicants, indique : “Si la mise en place de compteurs intelligents donne lieu à une évaluation favorable, au moins 80 % des clients seront équipés de systèmes intelligents de mesure d’ici à 2020”. La France a fait partie des pays dont l’avis a été plutôt rapidement en faveur des compteurs communicants.

Le compteur Linky suscite de nombreux avis divergents depuis… 2007 !

La France, pour mettre en place ces directives, étudie dès 2007 la mise en place d’un nouveau type de compteur électrique, ayant pour but de réduire la consommation en énergie des français. C’est Enedis (ERDF à l’époque), chargé du réseau français de distribution électrique, qui conçoit le compteur Linky, tel que nous le connaissons aujourd’hui, mais les premiers avis des consommateurs seront alors nuancés.

L’arrivée de Linky dans les foyers en 2015 : quel était l’avis général ?

Entre 2007 et 2015, de nombreux tests vont être lancés sur le compteur Linky. Il sera notamment déployé dans des zones réduites du pays en 2009, à Lyon et en Indre-et-Loire pour étudier l’influence de ce compteur. Les premiers avis des consommateurs sont mitigés. En effet, le compteur Linky n’a pas un effet si important que cela sur la consommation énergétique des foyers faisant partie de l’expérience. En 2011, le projet de compteur Linky est tout de même entériné par les différents pouvoirs publics et acteurs de la transition écologique. Un nouveau plan de déploiement est proposé en 2013 par la commission de régulation de l’énergie (CRE) et par l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Alors, le 17 août 2015, les compteurs communicants entrent officiellement dans la loi française, avec la promulgation de la loi relative à la transition vers la croissance verte. Le déploiement du compteur Linky pourra débuter plus tard cette année-là, avec comme objectifs 90 % des foyers de France équipés de Linky d’ici 2021, et la totalité des 35 millions de foyers à la fin de cette même année.

Les avis sur Linky commencent à changer grâce au temps et à une meilleure communication

En 2020, malgré la crise sanitaire et les différents confinements, Enedis a poursuivi la pose des Linky sur le territoire français. Lors d’une conférence de presse, Marianne Laigneau, présidente du directoire d’Enedis a exprimé son avis sur la situation, et a indiqué que 30 millions de foyers ont été équipés d’un compteur Linky avant 2021. De plus, l’objectif d’une fin de déploiement en 2021 sera respecté. Elle a également annoncé que 6,5 millions de français suivent désormais leur consommation de manière régulière grâce aux données du nouveau compteur Linky.

0
Millions

Nombre de foyers équipés de Linky d’ici fin 2021

Vos questions sur les avis autour du compteur Linky

Globalement, oui. L’avis des consommateurs est que le compteur Linky permet un meilleur suivi de sa consommation en énergie. Cependant, d’autres avis plus mitigés ont permis de mettre en avant quelques interrogations, auxquelles Enedis s’est chargé de répondre.

Dans le cas des données collectées, Enedis a été mis en garde à plusieurs reprises par la CNIL. L’avis de cette dernière est que les données doivent être protégées et disponibles uniquement pour les clients, sauf décision contraire de leur part.

L’Union fédérale des consommateurs – Que Choisir (UFC – Que choisir), réputée pour aiguiller et défendre les consommateurs français, possède un avis défavorable à l’installation d’un compteur Linky sur le territoire francais. L’association présente notamment l’inutilité économique d’un tel appareil, qui ne ferait réaliser que de faibles économies aux français.