Quels sont les critères de notation du diagnostic de performance énergétique ?

Le diagnostic de performance énergétique est un bilan d’évaluation de la consommation énergétique d’un bien immobilier. En France, ce diagnostic est obligatoire pour toute transaction immobilière. Même si il est purement informatif, ce document permet aux potentiels futurs propriétaires ou locataires de se rendre compte du niveau de consommation d’énergie du logement qui les intéresse. Grâce au diagnostic de performance énergétique, il est pour eux plus facile de savoir quel sera le poids des factures d’énergies sur leur budget mensuel. Il permet également de faire part du besoin éventuel de réaliser des travaux de rénovation énergétique par la suite. Vous souhaitez en savoir plus sur le diagnostic de performance énergétique ? Dans les lignes qui suivent, vous trouverez l’ensemble des informations à ce sujet !

Diagnostic-performance-energetique-analyses
Sommaire

Qu'est-ce que le diagnostic de performance énergétique ?

C’est en 2007, que le diagnostic de performance énergétique a été rendu obligatoire pour la vente d’un bien comme pour sa mise en location. Il s’inscrit dans la politique énergétique européenne visant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Découvrez les spécificités du diagnostic de performance énergétique.

Principe général du diagnostic de performance énergétique

Aussi appelé DPE, le diagnostic de performance énergétique est un document qui indique le niveau de consommation en énergie d’un logement. Il évalue également son impact environnemental et plus particulièrement, ses émissions de gaz à effet de serre. Le DPE fonctionne sur un système de notation par ordre alphabétique allant de A à G. Lorsque le diagnostic indique que le logement tend vers la lettre A, cela signifie que celui-ci est très économique. Il est, à l’inverse, très énergivore lorsqu’il se rapproche de la lettre G.

Pour ce qui est du calcul de la consommation d’énergie, il repose essentiellement sur le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ainsi que sur le système de refroidissement. Le DPE ne prend donc pas en compte l’énergie consommée pour l’éclairage, l’électroménager ou encore la ventilation, par exemple. La durée de validité maximale d’un DPE est de 10 ans. Si votre logement fait l’objet de travaux d’amélioration énergétique, il sera nécessaire de procéder au renouvellement de votre diagnostic de performance énergétique.

Les éléments qui figurent sur un diagnostic de performance énergétique

Le diagnostic de performance énergétique comporte un ensemble d’informations parmi lesquelles :

Le diagnostic de performance énergétique et ses étiquettes environnementales

Le diagnostic de performance énergétique comporte deux étiquettes environnementales. Toutes deux comportent 7 niveaux allant de A à G. Spécialement élaborées pour être accessibles, il n’y a donc aucun souci à se faire d’un point de vue de la compréhension de ces étiquettes. Toutes deux sont colorées et résument les informations majeures, ce qui rend leur lecture claire et rapide. Voici les deux étiquettes environnementales en question :

Calcul du diagnostic de performance énergétique

Diagnostic-performance-energetique-logement

Après la théorie, un peu de pratique ! Savez-vous comment le diagnostiqueur établit la notation de votre logement ? Mais aussi qui peut s’en charger ? Retrouvez ci-dessous les réponses à ces questions.

Quels sont les critères de notation du diagnostic de performance énergétique ?

Votre diagnostic de performance énergétique pourra être établi sur la base de deux méthodes définies par la réglementation :

Qui peut établir mon diagnostic de performance énergétique ?

Pour réaliser un diagnostic de performance énergétique, il vous faudra recourir aux services d’un professionnel accrédité par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation). Cette certification est strictement obligatoire depuis le 1er novembre 2007 et pas moins de 8 000 professionnels en bénéficient. Le professionnel que vous ferez intervenir chez vous doit être un indépendant ayant souscrit une assurance. Il doit également faire l’objet de compétences dites d’impartialité. Dans le cas contraire, des sanctions existent pour le professionnel.

De même, pour le propriétaire qui ferait intervenir, en toute connaissance de cause, un professionnel qui ne remplirait pas cette condition. Pour trouver votre professionnel certifié, le ministère du logement met à votre disposition un annuaire prévu à cet effet. Notez que l’intervention d’un professionnel pour réaliser votre diagnostic de performance énergétique vous sera facturée entre 80€ et 250€. Le prix peut varier d’un professionnel à l’autre. D’autres critères peuvent avoir une influence sur le prix comme votre surface habitable, votre localisation ainsi que votre système de chauffage. N’hésitez donc pas à comparer les offres en demandant des devis.

Foire aux questions : tout ce que vous devez savoir sur le DPE

Diagnostic-performance-energetique-preservation

Un diagnostic de performance énergétique permet de renseigner un futur acheteur ou locataire sur le niveau de consommation énergétique du logement qui l’intéresse. Plus le logement est à une bonne performance énergétique et moins celui-ci sera énergivore. Cela permet donc de savoir si les factures de consommation seront élevées et si des travaux sont à prévoir ou non.

Un diagnostic de performance énergétique renseigne quatre éléments : les caractéristiques du logement, sa consommation énergétique annuelle en kWh et en euros, son positionnement sur les étiquettes environnementales ainsi que des recommandations d’amélioration énergétique.

Seul un professionnel indépendant accrédité par le COFRAC peut se charger de l’élaboration de votre diagnostic de performance énergétique. Depuis 2007, il s’agit d’une obligation. Le professionnel doit faire preuve d’une impartialité totale pour votre diagnostic.