Quelle est la différence entre le gaz de ville et le gaz naturel ?

Il vous arrive parfois d’entendre parler de gaz de ville et de gaz naturel sans vraiment savoir ce qui les différencie ? Pas de panique ! Souvent, ces deux termes désignent la même chose, bien qu’il s’agisse d’un abus de langage … Laissez-nous vous expliquer !

gaz ville naturel lequel choisir
Sommaire

L'histoire du gaz de ville

Qu’est-ce que le gaz de ville ?

Le gaz de ville est un gaz manufacturé qui fut utilisé dès le début des années 1800 jusqu’aux années 1970 pour éclairer les rues, alimenter les turbines et les moteurs, et pour le chauffage au gaz et la cuisson. Ce gaz présentait alors certains avantages : performant, il nécessitait peu de traitements et offrait un grand confort thermique. Mais il est également très toxique et inodore, et a été la cause de nombreuses intoxications et asphyxies.

Le gaz de ville remplacé par le gaz naturel

C’est parce qu’il est si toxique que les villes ont peu à peu commencé, dès les années 1970, à utiliser du gaz naturel. La dernière usine à produire du gaz de ville a en effet fermé ses portes dès 1971. Ce gaz, aujourd’hui distribué par le gestionnaire de réseau GRDF (ex-GDF), a été rendu odorant afin de prévenir toute fuite, mais il reste, hélas, la cause de nombreuses explosions.

Les grands différences entre le gaz de ville et le gaz naturel

Des différences d’extraction

La première différence entre le gaz de ville et le gaz naturel réside dans les méthodes d’extraction utilisées. Le gaz naturel, présent directement dans les couches terrestres, telles que les roches poreuses du sous-sol ou les profondeurs des océans, ne demande pas de processus de fabrication, comme le gaz de ville. Il est produit grâce au processus d’extraction, qui s’opère par forage : un trou, parfois profond de 6000 m, est creusé afin d’en extraire le gaz.

Le gaz est ensuite envoyé dans une usine, pour qu’on en retire le soufre et le CO2 (il s’en trouve ainsi déshydraté). Le gaz de ville, de son côté, provient de la distillation de la houille (un charbon) réalisée dans des usines à gaz. C’est par cette distillation que le gaz s’évapore et est recueilli pour produire le gaz de ville.

Des compositions différentes

Le gaz de ville est constitué à 50% d’hydrogène, de 32% de méthane et de 8% de monoxyde de carbone. C’est ce dernier qui est particulièrement toxique. De son côté, le gaz naturel est composé d’hydrocarbures gazeux (méthane, éthane, propane et butane). Un composé organique, le THT (de son vrai nom un peu barbare tétrahydrothiophène), lui a été ajouté : plus simplement, il s’agit d’un gaz odorant, qui permet d’être alerté s’il y a une fuite dans les alentours (cette odeur particulière peut faire penser à l’odeur dégagée par des oeufs).

Quelles offres pour le gaz naturel et le gaz de ville ?

gaz ville gaz naturel choisir

Les offres de gaz naturel

Quelles sont les offres les plus intéressantes qui s’offrent à vous en 2021 sur le marché du gaz ? Que ce soit pour changer de fournisseur, pour ouvrir un nouveau compteur de gaz, ou encore sauter le pas des énergies renouvelables, choisir le bon fournisseur de gaz permet à la fois de maîtriser votre facture et votre consommation annuelle.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007, et la fin du monopole des fournisseurs historiques, les fournisseurs alternatifs de gaz n’ont de cesse de proposer de nouvelles offres avantageuses : offres vertes, offres duales (électricité et gaz), ou encore moins chères que les tarifs réglementés de gaz, le choix est large ! Il peut être difficile de trouver l’offre qui correspond le mieux à vos besoins de consommation de gaz : n’hésitez pas à comparer les offres des fournisseurs par vous même ou via un comparateur, afin de faire le meilleur choix !

Pour comparer plusieurs offres de gaz, prenez en compte le prix du kWh et le prix de l’abonnement au gaz : en effet, certains fournisseurs proposent des offres ayant un prix du gaz moins cher que les autres, mais un prix de l’abonnement plus élevé. Prenez également en compte l’évolution des prix du kWh. Enfin, notez que ces prix peuvent être fixes ou indexés sur le tarif réglementé de gaz (proposé par Engie, fournisseur historique de gaz), et qu’ils vous permettront le plus souvent une réduction par rapport aux prix du fournisseur historique.

Pour vous aider, le tableau ci-dessous liste quelques-unes de ces offres :

Fournisseur de gaz
Offre
Avantage(s)
Mega Energie
Super
100% verte, 13% moins chère, tarifs indexés
Vattenfall
Gaz Fixe 36 mois
10% moins chère, prix fixe
Total direct energie
Offre Online
10% moins chère
Ilek
Biogaz
100% verte, soutient les petits producteurs

Notez que la liste des fournisseurs de gaz sur le marché français est longue : Antargaz, Butagaz, Suez, ou encore Total Spring proposent eux aussi des offres de marché, tout comme Engie, le fournisseur historique de gaz.

Existe-t-il encore des offres de gaz de ville ?

Le gaz de ville n’est plus utilisé en France : depuis que la dernière usine de production a fermé en 1971, le réseau de distribution de gaz GRDF ne distribue plus que du gaz naturel. Et tant mieux ! En effet, tout le monde reçoit le même gaz, quelle que soit l’offre souscrite. Injecter du gaz de ville serait dangereux pour les consommateurs… Vous ne trouverez donc pas d’offre de gaz de ville à proprement parler, et si par hasard vous trouvez la dénomination “gaz de ville” dans l’offre d’un fournisseur, il s’agira en réalité de gaz naturel et d’une erreur de langage !

FAQ : Vos questions sur le gaz de ville

Le gaz de ville fut largement utilisé dans les villes aux XIX et XXe siècle. Toutefois, composé de monoxyde de carbone, ce gaz est particulièrement toxique et a donc été remplacé dès 1971 en France par le gaz naturel, rendu odorant pour prévenir tous risques liés à une fuite de gaz !

Le gaz de ville est un gaz manufacturé, autrefois utilisé pour éclairer les rues, ou le chauffage par exemple. Très toxique (notamment à cause de la présence du monoxyde de carbone dans sa composition), il n’est aujourd’hui plus proposé par les fournisseurs de gaz.

Le gaz naturel peut être trouvé dans les couches terrestres (fonds des océans, roches poreuses …) et en est extrait grâce au forage : un trou, pouvant aller jusqu’à 6000 m de profondeur, est creusé afin de trouver cette énergie. Le gaz est ensuite déshydraté dans une usine avant d’être distribué par le gestionnaire de réseau GRDF.

[author_box]
Les articles qui pourraient vous intéresser